Marcel Proust disait: « L’avenir est ce qui n’existe que dans notre pensée ».

L’anticipation est un terme pour désigner l’évocation d’une situation future. Il s’agit d’un genre littéraire associé très souvent à la Science-Fiction.  À la fois littéraire et cinématographique, la science-fiction vise le divertissement d’un auditoire relativement large. Une œuvre d’anticipation décrit un monde tel qu’il pourrait être dans un futur proche ou lointain. Le genre abonde dans les représentations liées à des sociétés humaines prophétisées par les auteurs comme autant d’utopie et de dystopie pouvant asservir l’Humanité. Ces notions seront évoquées par la suite. Le roman d’anticipation naît de la rencontre entre les traditions du voyage imaginaire, de l’utopie et des romans d’aventure. Le roman d’anticipation a plusieurs buts, mais ceux-ci diffèrent en fonction de l’écrivain. Nous prendrons trois exemples de romans et chacun d’entre eux dénoncera soit la société future, soit le régime politique dans lequel l’écrivain vit ou même la technologie.

Nous allons nous interroger sur ce qu’était la littérature de l’avenir du XIXème siècle au début du XXème siècle.

Conclusion

Nous pouvons dire que les auteurs de la fin du XIXème et le début du XXème ont une vision très différente de l’avenir et ont différentes manières de concevoir ce futur. Verne utilisera une histoire pessimiste, il mettra un lien direct entre la technologie et le profit (véritable religion dans la société de Verne)  et s’en servira pour avertir ses lecteurs du dangers de l’avancée technologique. Orwell utilisera l’anticipation pour avertir ses lecteurs des dangers du bloc communiste et de l’ancien parti nazi (il prendra des exemples de ces partis pour son roman). Quant à Huxley, il utilisera l’anticipation pour avertir des dangers de l’avancée technologique et d’un monde de plus en plus surveillé et contrôlé par un parti politique très stricte.

Les auteurs d’anticipation que nous avons étudiés ont donc tous choisi ce genre littéraire pour dénoncer certains dangers ou problèmes de société, politique de leurs époques. Pour répondre à notre problématique, on peut donc dire que l’anticipation à sa place dans la littérature du monde entier. Nous pouvons aussi citer d’autres œuvres d’anticipation comme « Fahrenheit 451«  de Ray Bradbury ou « La planète des singes » de Pierre Boulle . Le genre de l’anticipation s’étend également au cinéma en effet le film « Avatar« ou encore « Les Temps modernes » de Charles Chaplin.

Nous avons étudié la littérature dans l’anticipation mais elle est également présente dans de nombreux autres types de d’œuvres tels que l’Art ou même la cinématographie. Nous avons l’exemple « Des voix ensevelies ». Nous avons écouté un document audio nous expliquant en quoi « la musique » était un Art d’anticipation…

Carnet de bord

Mardi 8 septembre : Première séance de TPE, réunion à l’amphi, formation des groupes et découverte des sujets.

Mardi 15 septembre : Nous choisissons les sujets les plus intéressants et éliminons les moins intéressants.

Mardi 22 septembre : Nous choisissons le sujet traitant de l’anticipation. Nous commençons à rassembler des documents sur ce sujet.

Mardi 29 septembre : Nous nous focalisons sur l’anticipation, nous commençons également à réfléchir sur une problématique.

Mardi 6 octobre : Choix de la problématique, nous commençons à réfléchir à un plan.

Mardi 13 octobre : Nous sélectionnons 3 livres d’anticipation avec l’aide de nos professeurs.

Mardi 3 novembre : Nous réfléchissons à un plan et nous faisons un résumé des livres.

Mardi 10 novembre : Etablissement d’un premier plan.

Mardi 17 novembre : Choix de l’ouverture d’un site pour rédiger nos TPE.

Mardi 24 novembre : Changement des parties et sous-parties.

Mardi 1 décembre : Séance annulée

Mardi 8 décembre : Nous commençons à rédiger

Mardi 15 décembre : Nous rédigeons dans les différentes parties et sous-parties.

Mardi 5 janvier : Nous rédigeons les différentes parties et sous-parties.

Mardi 12 janvier : Nous commençons la rédaction des synthèses personnelles et continuons à rédiger les différentes parties et sous-parties sur le site

Mardi 19 janvier : Nous continuons de rédiger les différentes parties et sous-partie.

Mardi 26 janvier : Séance annulée

Synthèses personelles

Synthèse personnelle de Alexandre LEDAIN, classe de 1LA:

Lors de la présentation des différents sujets de TPE, notre groupe s’est formé instinctivement puisque je connaissais Lara et Melody depuis la seconde. Nous nous sommes donc tournés vers le sujet intitulé :  «  Comprendre le présent, penser le futur ». Ce thème sortait de l’ordinaire et me semblait intéressant. Cependant ce sujet fut, à mon sens, assez difficile à traiter : en effet, ce thème est assez large et il fallait centrer nos recherches. Nous avons donc pris la décision de nous intéresser à 3 livres et je me suis personnellement occupé de l’ouvrage « Paris au XXème siècle » de Jules Verne. J’ai donc lu le livre et me suis intéressé à l’univers de Jules Verne que je ne connaissais absolument pas avant d’avoir lu ce livre. J’ai découvert un livre assez surprenant sortant de l’ordinaire et un Jules Verne loin de mon imagination : j’imaginais un homme rêveur, optimiste… mais je me suis rendu compte que dans ce roman, Jules Verne décrivait un monde pessimiste et rempli de vice. Ce sujet de TPE m’a permis de découvrir une littérature totalement différente de ce que j’ai l’habitude de lire, en effet il m’a fait découvrir le thème de l’anticipation, genre que je ne connaissais pas avant. Ce sujet m’a également permis de travailler en groupe, de réaliser un travail précis, de savoir trier les informations… Je pense que les TPE me sera utile dans l’avenir car ils m’ont permis de découvrir les ouvrages d’Orwell ou encore d’Huxley et sur lesquelles je n’aurez pas porter mon attention auparavant.


Synthèse personnelle de Lara LANDAIS 1ère littéraire A:

Tout d’abord, le choix du groupe à été très rapide, Alexandre, Mélody et moi-même nous connaissions depuis notre année de seconde et nous nous entendions très bien. Le choix du sujet fut un petit peu plus complexe mais nous avons trouvé un sujet sur lequel nous étions tous d’accord. Aucunes difficultés à travailler ensemble, très bonne cohésion au sein du groupe. Pour ce qui est de notre sujet qui est donc « L’Anticipation », je me suis sentie plutôt à l’aise même si nous avons prit quelques semaines avant de réellement trouver un plan et une problématique. Nous nous sommes distribué le travail de façon équitable, chacun de nous avait son propre roman à étudier seul, mais nous n’avons pas hésité à aider et à compléter les travaux des autres.

Pour conclure je dirais que ces travaux personnel encadrés ont pour ma part été quelque chose de bénéfique, cela à renforcer mon idée sur le fait que travailler en groupe est une bonne chose. Je me suis beaucoup plu au sein de mon groupe, nous avons travailler dans la bonne humeur, et su faire face au problèmes ensemble. Le sujet abordé m’a beaucoup plu, et le roman que j’ai lu aussi (1984 Georges ORWELL). Si c’était à refaire je choisirais les mêmes membres de mon groupe et le même sujet.


Synthèse personnelle de Mélody BOURDIN, classe de 1LB:

Les travaux personnel encadrés furent une nouvelle matière dans notre programme de première, bien évidement je ne connaissais pas à quoi elle correspondait également jusqu’au début du mois de septembre. Les professeurs de notre filière, on commencé à nous évoquer le sujet. C’est à donc à ce moment-ci que je me suis posée la réelle question: avec qui vais-je travailler? J’étais dans une classe où je ne connaissais pratiquement aucun élève, alors je me suis dirigée vers la classe de première littéraire A. Où j’ai retrouvé deux connaissances, Lara Landais et Alexandre Ledain qui cherchaient également des coéquipiers fiables. Ce fut une entente parfaite, nous étions parfaitement clair sur nos envies. Nous étions tous autant décidés les uns que les autres à réaliser un travail sérieux et complet dans les plus brèves délais. Par la suite les sujets nous ont été mis à la lumière du jour. Dans chacun de ces sujets nous devions regrouper l’histoire avec le français, ce qui nous parut pas tant compliqué que ça. Au tout premier abord, Lara et moi étions beaucoup plus destinées à choisir quelques chose de philosophique, tandis que Alexandre se voyait plus vers le sujet des lumières. Nous en avons discuté quelques temps, pour en conclure sur le thème 3 qui correspondait à « l’Aléatoire, l’insolite, le prévisible » et l’axe 3 « Comprendre le présent, penser le futur ». A partir de ceux-ci, nous étions dans les premiers temps un peu perdus, le sujet était pour dire très large, et nous devions nous plus particulièrement concentré sur une notion. Après quelques temps de réflexion ainsi que de recherche au CDI, nous nous sommes déterminés comme sujet principal « L’Anticipation ». Un thème qui me plu particulièrement, car se fut tout de même une notion importante à l’heure actuelle dans notre société. Cela m’intéressait d’autant plus, du faite que ce fut un thème beaucoup basé sur la pensée, des théories et autres. Dans la suite des actions, nous nous sommes focalisés sur trois écrivains précis, que nous nous sommes répartis. « Le meilleur des mondes » était le livre dont je devais m’occuper, je l’ai alors lu durant mon temps libre. J’ai rédigé tout ce que je pouvais en dire. Les temps suivant, j’ai fais des recherches afin d’affiner mes connaissances et mes écrits. Ce fut un livre très difficile à lire, qui était composé de techniques, cela ne racontait pas le style d’histoire qui me passionne habituellement. J’ai tout de même apprécié ses recherches et découvert de nouvelles choses à propos de ce fameux sujet: l’Anticipation. Nous avons été très organisés, lors de nos séances, nous avions un travail très répartis à effectuer. Nous nous écoutions, et nous nous donnions des conseils, afin que chacun puisse évoluer en même temps que les autres. Tout durant cette période nous avons été très solidaire entre nous et particulièrement efficace dans nos travaux. Ces séances du mardi après-midi m’ont permis d’enrichir mes connaissances littéraires mais également historiques, ce qui m’est très important dans la filière où je suis. D’autant plus que la cohésion du groupe s’est très bien déroulée. Une expérience que je referais sans hésitation, avec ces mêmes personnes.

 

 

Remerciements

Nous tenions tout d’abord à remercier nos professeurs de français et d’histoire qui nous ont été d’une grande aide pour notre sujet de TPE. Nous remercions également Mme Juillet, notre professeur documentaliste pour son aide.